Optzr pour une formation professionnelle après votre cursus scolaire

formation professionnelle

Si vous venez de terminer votre baccalauréat (pro ou général) ou que vous avez déjà commencé quelques années en études supérieures, il est parfois difficile de réfléchir à son orientation professionnelle. Et pourtant cela aura une influence énorme sur votre vie future, alors autant bien se préparer. Même si chaque emploi a ses avantages, tous les cursus d’études supérieures n’aboutissent pas au même type de travail qui ne sont, hélas, pas tous bien rémunérés et stables. Le foisonnement des types d’études professionnelles apporte beaucoup de confusion entre les BTS, études professionnelles en école, licence et master pro, mais nous allons essayer de débroussailler le tout afin que vous trouviez votre chemin de vie, original et personnel alliant un travail intéressant, rémunérateur et épanouissant.

Comment choisir ses études professionnelles ?

Il est bien connu que tous les cursus ne se valent pas, que ce soit dans la qualité de leur enseignement mais aussi leurs débouchés et promesses de réussir dans le monde de l’entreprise. Si vous avez de l’ambition, comme celle d’intégrer une des 40 grandes entreprises françaises, le fameux CAC 40, il vaut mieux viser un emploi en bourse ou dans la finance ou tout simplement, devenir ingénieur. Certains de ses cursus professionnels attirent de très nombreux candidats car les postes sont bien rémunérés et il est très facile de s’insérer dans le monde du travail. Cependant, certaines filières sont surchargées et dû à leur difficulté et leur sélectivité, elles mènent certains étudiants moins ambitieux à se réorienter. S’il est facile de se réorienter après un cursus en économie ou en finance, qui sont des connaissances employées dans toutes les entreprises aujourd’hui, faites attention car il est plus difficile de faire valoir d’autres parcours. Néanmoins, il y a d’autres cursus qui sont beaucoup moins demandés car portant sur des problématiques plus récentes, notamment en ce qui concerne l’informatique ou le développement durable, qui sont en demande constante d’ingénieurs. Certaines de ses études sont méconnues alors n’hésitez pas à vous renseigner d’avantage. Vous pouvez trouver un avis sur le village de l’emploi avis qui est un diplôme en système d’information. C’est un secteur en plein boum qui connaît une croissance démesurée. Cette école, par exemple, assure qu’elle a créé 5400 emplois parmi les étudiants qui sont sortis avec son diplôme. C’est assurément un diplôme de qualité qui a de quoi charmer les employeurs. Certaines études sont de vraies perles à dénicher aujourd’hui, car elles sont des formations d’avenir qui ont le vent en poupe chez les étudiants et dans les entreprises.

S’orienter dans des études intéressantes mais adaptées à sa personnalité

On ne peut pas dire que des études longues conviennent à tout le monde. C’est bien pour cette raison qu’il existe de nombreux cursus professionnels en seulement quelques années qui débouchent sur une sécurité de l’emploi et une excellente rémunération. C’est le cas par exemple des métiers de la bourse, de l’épargne, de la finance. Ne pas faire d’études longues, ce n’est pas du tout être au rabais. On ne compte plus le nombre d’étudiants qui n’arrivent pas à terminer leur cursus construit en cinq ans par lassitude ou surmenage. Il y a aussi le cas de ceux qui ne trouvent pas de travail après toutes ces années et décident donc de se réorienter. Cependant, si vous aimez faire des études, la solution peut être aussi celle de diversifier son parcours en conjuguant deux parcours d’études professionnelles. Cela vous donnera un CV intéressant et original, apprécié par les employeurs qui recherchent de plus en plus des personnes à multiples casquettes. Ce qu’il faut savoir faire en s’orientant professionnellement, c’est s’écouter pour savoir ce qu’on voudrait réellement faire de sa vie. De quoi vous sentez-vous capable ? Quelle ambition vous portez ? Où s’incarnera-t-elle le mieux ? À l’école, l’université, un BTS ? Il n’y a que vous qui puissiez savoir ce que vous voulez au fond de vous-même. Ce sont bien des questions qu’il faut se poser avant de postuler, sans oublier des interrogations beaucoup plus pragmatiques. Par exemple : les études que je veux faire sont-elles agréées ? L’école est-elle fiable ? Qu’en disent les anciens étudiants ? Ont-ils trouvé un travail par la suite ? Est-ce que le cursus est payant ? Et si oui, est-ce que je peux bénéficier d’une bourse ? Choisir un cursus, ça se prépare bien en amont.

Quels secteurs aboutissent à le plus d’offres d’emploi ?

Il est évident que certains secteurs sont plus porteurs économiquement et donc sont plus à même de proposer des offres d’emploi plus intéressantes, plus nombreuses et aussi plus rémunératrices. C’est le cas des cursus professionnels en informatique ou en développement durable. En parallèle, c’est la même chose pour les études. Certaines aboutissent à des secteurs plus porteurs, mais aussi ouvrent la clef à un plus grand nombre de portes que d’autres. Par exemple, un ingénieur peut possiblement travailler partout, dans tous les domaines, en gardant son statut et sa rémunération extrêmement avantageuse. Ce sont des domaines, comme l’économie et l’épargne, qui ont le vent en poupe et ne risque pas de décroître à l’avenir, bien au contraire.

Quels avantages ont les cursus professionnels ?

Les cursus professionnalisants ont l’avantage de s’insérer dans le monde du travail très rapidement. Ils proposent très souvent à leurs étudiants d’apprendre sur le terrain, d’acquérir un certain nombre d’expériences très tôt dans leur carrière. Cela passe par des stages mais aussi la rencontre avec des professionnels en activité au sein de l’école. Plus il y a de passages en entreprise dans un cursus professionnalisant, plus riche sera la connaissance concrète, comme c’est le cas pour les BTS en alternance mais aussi les grandes écoles qui proposent souvent plusieurs mois d’immersion en entreprise.

Que faire afin de préparer au mieux son arrivée dans le marché de l’emploi ?

Préparer son arrivée dans le monde du travail se fait très, très tôt. Il ne sert à rien d’attendre la fin de ses études pour commencer à acquérir des expériences professionnelles et culturelles variées. Certains secteurs proposent des offres d’emploi où ceux qui postulent ont tous plus ou moins le même profil, le même cursus scolaire, les même expériences. Démultiplier vos expériences, que ce soit par des stages, des séjours à l’étranger (avec l’école ou en dehors de votre cursus), la maîtrise de langues étrangères, des passions culturelles et sportives, tout cela apporte une plus-value non négligeable sur le marché de l’emploi. Un grand sportif sera perçu par l’employeur comme quelqu’un qui en veut et en redemande. Un polyglotte assurera le recruteur qu’il se sent à l’aise dans bien des situations. Quelqu’un de cultivé sera considéré comme créatif et innovant. Tout cela remplit un CV d’expériences annexes mais loin d’être inutiles.