Village de l’emploi : Un parcours atypique qui vous ouvre des voies multiples

village de l'emploi

Avez-vous déjà entendu parler du Village de l’Emploi, aussi couramment appelé VDE ? Il s’agit d’une structure qui fût créée au début des années 1990 pour faire face à un problème sociétal de première importance : la difficulté rencontrée par les jeunes à se faire une place sur le marché du travail. Malheureusement, depuis une trentaine d’année, cette tendance n’est pas prête de s’inverser et, plus que jamais, les jeunes diplômés en école d’ingénieur ou d’informatique ont besoin de ce type de structures pour donner un coup de pouce à leur carrière.

Un accès à l’emploi difficile, même dans le secteur de l’informatique

Pour un grand nombre de Français, l’idée que l’on puisse avoir du mal à trouver du travail dans un secteur aussi dynamique économique que l’informatique est complètement chimérique. Si on ne se penche pas trop sur la question, on peut en effet avoir l’impression que les offres d’emploi pleuvent sur ceux qui ont la chance d’avoir un diplôme d’informaticien ou d’ingénieur. Pourtant, dans les faits, c’est loin d’être le cas, et les connaisseurs de ce marché si particulier en ont bien conscience. Malheureusement, cela n’empêche pas le système de tourner en rond et ce problème criant de s’accentuer d’année en année. Si des structures comme le Village de l’Emploi n’existaient pas, la situation serait devenue véritablement dramatique. La première chose à faire si vous sortez d’un cursus en informatique et que vous souhaitez décrocher un emploi porteur dans ce secteur, c’est donc de prendre conscience ce phénomène qui ne joue pas en faveur. De cette manière, vous pourrez apprendre à le contourner, voire à la déjouer. Car, fort heureusement pour vous, la situation n’est pas sans issue et, avec un peu de lucidité, de volonté et un bon entourage, on finit toujours par s’en sortir.

Le manque d’expérience professionnelle, un constat sans appel

Si vous avez déjà passé un entretien d’embauche dans le secteur de l’informatique en France, il y a de très fortes chances que vous l’ayez déjà entendu. Qu’en est-il de votre expérience professionnelle ? Pouvez-vous justifier d’une quelconque expérience en entreprise ? Comment peut-on vous confiez un poste à responsabilités si vous n’avez aucune expérience dont vous pouvez attester ? La question de l’expérience professionnelle est devenue un véritable poncif dans l’univers de la recherche d’emploi. Cependant, elle a de quoi décourager tous les jeunes diplômés qui, une fois leurs études achevées, se lancent corps et âme sur la marché de l’emploi. Car comment justifier d’une telle expérience quand on a tout juste vingt ans et que l’on était encore assis sur les bancs de l’école il y a de cela quelques mois ? C’est en effet un problème délicat qu’il n’est pas aisé de résoudre. Difficile de faire illusion et de lutter à armes égales face à un candidat qui a dix ans de plus que vous, et autant d’années passées à travailler pour une entreprise réputée. Vous allez donc devoir tout mettre en œuvre pour trouver un moyen de rendre votre profil concurrentiel aux yeux des recruteurs.

Pour vous frayer un chemin sur le marché, donnez du relief à votre CV

Une grande majorité des jeunes qui sortent de l’école ont CV relativement similaire. En dehors des années d’études et des diplômes, il n’y a que peu d’éléments à faire valoir en face d’un employeur. Une maîtrise correcte de l’anglais et un ou deux stages de quelques semaines en entreprise, principalement passés à répondre à des mails et à faire des photocopies, ne vous permettront pas de sortir du lot. Face à vous, de nombreux candidats auront un diplôme équivalent voire supérieur au vôtre. Il ne faut donc surtout pas mettre tous vos œufs dans le même panier et vous reposer exclusivement sur votre diplôme. En revanche, en tant que jeune diplômé, vous devez tout mettre en œuvre afin de faire ressortir vos compétences et les mettre en lumière. A la lecture de votre CV, même dépourvu d’expérience professionnelle, l’employeur doit se faire une idée précise de ce que vous êtes capable de faire. Pour cela, il est préférable d’avoir un parcours atypique qui vous aidera à vous distinguer des autres. Dites ce que vous savez faire, et non ce que vous avez fait. Un diplôme sera toujours moins parlant qu’un savoir-faire clairement exprimé. Les logiciels maîtrisés, les langues comprises ou parlées, les capacités de travail en équipe ou en solitaire… Montrez à quel point vous êtes différent des autres !

Dans tous les cas, ne restez pas seul et faites-vous accompagner

Mettre en lumière le côté atypique de son parcours n’est pas toujours évident, en particulier lorsqu’on a suivi un parcours classique et qu’on n’a pas eu la chance de vivre des expériences riches et diverses. Certains jeunes ont les contacts nécessaires pour effectuer des stages ou des jobs étudiants qui sont enrichissants et constructifs pour l’avenir. D’autres ont eu la chance de s’offrir ou de se voir offrir un séjour plus ou moins long à l’étranger : Etats-Unis, Canada, Allemagne, Japon… Les destinations qui ravissent les employeurs sont nombreuses, mais tout le monde n’a pas les moyens de vivre une telle expérience dans sa jeunesse. Il va donc falloir être inventif, certes, mais aussi et surtout accepter de se faire aider. Seul, vous n’avez quasiment aucune chance de vous en sortir. Vous verrez une à une, à mesure que les mois de recherche d’emploi défilent, les voies et les carrières potentielles se boucher sous vos yeux. Alors qu’en faisant le premier pas et en allant confier votre cas à un organisme spécialisé dans l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, vous allez augmenter considérablement vos chances d’embrasser la carrière qui vous fait rêver et qui vous a poussé à faire des études dans ce domaine.

Avec le VDE, votre carrière pourra enfin décoller comme dans un rêve

Il faut voir le VDE comme un tremplin à destination de tous ceux qui ont fait des études en informatique, en numérique ou en sciences de l’ingénieur et qui ont du mal à trouver leur voie. Le marché du travail est souvent ingrat, quelle que soit la valeur de son diplôme. Mais avec la bonne structure à vos côtés, avec des encadrants professionnels et des entreprises partenaires bienveillantes, vous n’aurez aucun mal à vous faire votre place. Le VDE fonctionne un peu comme un accélérateur de carrière qui vous donnera le coup de pouce décisif dont vous avez besoin pour vous lancer. En vous prenant en charge, le VDE vous fera suivre une formation et des ateliers qui donneront à votre parcours un aspect plus atypique, plus unique et donc plus intéressant pour les recruteurs. Ensuite, vous verrez, les portes du monde du travail s’ouvriront toutes seules en face de vous. Tout ce que vous avez à faire, c’est de contacter le VDE et de jouer le jeu à fond.