Les obligations de l’employeur en matière de recrutement

matière de recrutement

Bien que l’employeur soit entièrement libre dans le choix de ses futurs salariés, le recrutement de nouveaux éléments doit suivre des règles légales strictes, tant dans le contenu de l’offre de l’emploi que dans la sélection des candidats durant le face-à-face d’embauche. Le non respect de ces lois entraîne des poursuites judiciaires pour l’employeur.

Contenu d’une offre d’emploi

Depuis l’année 2005, la recherche de nouveaux candidats pour un poste à pourvoir au sein d’une société n’est plus obligatoirement précédée de la mise au courant de l’ANPE. Une annonce d’emploi doit impérativement être datée et exprimer sans aucune ambiguïté le titre du poste ainsi que toutes les aptitudes professionnelles exigées relatif à l’emploi. Pour la rédaction de l’offre, une vigilance particulière est de mise, car les agences spécialisée dans la lutte contre la discrimination dans le travail sont très à cheval pour détecter les offres présentant toute forme de ségrégation. L’employeur a donc tout intérêt à ne mettre dans l’annonce  d’emploi que le strict nécessaire sous peine d’être traîné en justice.

La publication de l’annonce d’emploi

Toute discrimination doit être exclue d’une offre d’emploi afin de donner la même chance à tous les candidats potentiels. La loi exige qu’elle doive être limitée uniquement aux exigences du poste à pourvoir en ne mentionnant que le titre de l’emploi et les critères requis pour l’assumer dans les meilleures conditions. Sauf cas particuliers comme un rôle à interpréter nécessitant l’appartenance au sexe masculin ou féminin par exemple, les offres d’emploi ne doivent en aucun cas reposer sur l’origine, l’âge, le sexe, l’apparence physique, la religion, le handicap, l’opinion politique, les mœurs ou encore la situation familiale des candidats. Toute information contenue dans l’annonce se doit également d’être exacte et précise afin de ne pas tromper les postulants.

Les règles à suivre lors de l’entretien

Le recruteur doit respecter certaines obligations de recrutement lors de l’entretien d’embauche, toujours dans le but de respecter l’impartialité de son offre d’emploi mais aussi pour protéger la vie privée des candidats. Ainsi les questions personnelles et sans aucun lien avec le poste à pourvoir sont interdites, et le candidat a le droit de ne pas répondre, ou de répondre de manière fausse à ces questions malvenues et impertinentes. Le rôle de l’employeur dans cette phase est de vérifier les éléments fournis par le postulant dans son dossier de candidature et de déterminer s’il est vraiment habilité à occuper le poste vacant. Les résultats de l’entretien sont tenus par une politique de confidentialité et seules les décisions les concernant sont accessibles aux candidats.

———————————
Pour en savoir plus visitez ce site